Clément MAROT « Contre celle qui fut s’amie »

Clément Marot портрет

Эта баллада написана в 1526 году, когда Клеман Маро по обвинению своей возлюбленной, некоей Изабо, был заключен в тюрьму Шатле. Contre celle qui fut s’amie Un jour récrivis à m’amie. Son inconstance seulement, Mais elle ne fut endormie A me le rendre chaudement ; Car dès l’heure tint parlement A je ne sais quel Papelard, Et lui a dit tout bellement : « Prenez-le, il a mangé le lard. » Lors six pendards ne faillent mie A me surprendre finement, Et de jour, pour plus d’infamie Firent mon emprisonnement. Il vinrent à mon logement, Lors ce va dire un gros … Читать далее →

Guillaume APOLLINAIRE « Adieu, petite amie, ô Lou mon seul amour »

Луиза де Колиньи-Шатийон

Стихотворение Гийома Аполлинера (1880-1918) « Adieu, petite amie, ô Lou mon seul amour… » из цикла «Послания к Лу» (к Луизе де Колиньи-Шатийон — fr. Louise de Coligny-Châtillon) на французском языке и в переводе А. Гелескула на русский язык. * * * Adieu, petite amie, ô Lou mon seul amour Ô mon esclave enfuie, Notre amour qui connut le soleil, pas la pluie Fut un instant trop court. La mer nous regardait de son œil tendre et glauque Et les orangers d’or Fructifiaient pour nous. Ils fleurissent encor. Et j’entends la voix rauque Des canons allemands crier sur Mourmelon — Appel de … Читать далее →

Antoine Vincent ARNAULT « Pour une cabane isolée »

Антуан-Венсан Арно

Pour une cabane isolée Trop heureux, dans la solitude, Qui peut partager son loisir Entre la paresse et l’étude, L’espérance et le souvenir ; Qui, les yeux ouverts, y sommeille, Et surtout en ferme l’abord A l’ennuyeux qui nous endort, A l’importun qui nous réveille ! 1794 Antoine Vincent ARNAULT (1766-1834) Уединение Блажен, кто в отдаленной сени, Вдали взыскательных невежд, Дни делит меж трудов и лени, Воспоминаний и надежд; Кому Судьба друзей послала, Кто скрыт, по милости Творца, От усыпителя глупца, От пробудителя нахала. Антуан-Венсан Арно Перевод Александра Сергеевича Пушкина Похожие публикации: Paul VERLAINE « Colloque Sentimental » Поль Верлен … Читать далее →

Georges Brassens « Boulevard du temps qui passe »

Жорж Брассенс

C удовольствием продолжаю знакомить читателей сайта с творчеством Жоржа Брассенса. Как сказал преданный переводчик поэзии Брассенса Геннадий Петрович Тиняков, «Брассенс» — это целый мир. Будем осваивать этот мир. Boulevard du temps qui passe A peine sortis du berceau, Nous sommes allés faire un saut Au boulevard du temps qui passe, En scandant notre «Ça ira» Contre les vieux, les mous, les gras, Confinés dans leurs idées basses. On nous a vus, c’était hier, Qui descendions, jeunes et fiers, Dans une folle sarabande, En allumant des feux de joie, En alarmant les gros bourgeois, En piétinant leurs plates-bandes. Jurant de tout … Читать далее →

Paul VALÉRY « Le Cimetière marin »

Морское кладбище

Стихотворение Поля Валери «Морское кладбище» на французском языке и в трёх переводах на русский язык. Le Cimetière marin Ce toit tranquille, où marchent des colombes, Entre les pins palpite, entre les tombes ; Midi le juste y compose de feux La mer, la mer, toujours recommencée Ô récompense après une pensée Qu’un long regard sur le calme des dieux ! Quel pur travail de fins éclairs consume Maint diamant d’imperceptible écume, Et quelle paix semble se concevoir ! Quand sur l’abîme un soleil se repose, Ouvrages purs d’une éternelle cause, Le Temps scintille et le Songe est savoir. Stable trésor, … Читать далее →

Georges Brassens « La marguerite »

La marguerite

Жорж Брассенс «Ромашка»   La marguerite La petite Marguerite Est tombée Singulière Du bréviaire De l’abbé Trois pétales De scandale Sur l’autel Indiscrète Pâquerette D’où vient-ell’ Dans l’enceinte Sacro-sainte Quel émoi Quelle affaire Oui, ma chère Croyez-moi La frivole Fleur qui vole Arrive en Contrebande Des plat’s-bandes Du couvent Notre Père Qui, j’espère Etes aux cieux N’ayez cure Des murmures Malicieux La légère Fleur, peuchère Ne vient pas De nonnettes De cornettes En sabbat Sachez, diantre Qu’un jour, entre Deux ave Sur la pierre D’un calvaire Il l’a trouvée Et l’a mise Chose admise Par le ciel Sans ambages Dans … Читать далее →